Notre expérience – Bilan

En février 2015, nous nous lancions dans notre blog sur Léonard de Vinci et ses inventions. Etudiants en licence 2 d’histoire de l’art, nous avons entamé ce blog dans le cadre de notre TD de Culture et Compétences Numériques. Après avoir essayé de faire une liste des sujets qui nous plairaient, notamment dans la Renaissance italienne, nous nous sommes très rapidement, voire immédiatement tournés vers le génie de Léonard. L’un de nous était particulièrement passionné par le personnage mais en général, qui ne s’y intéresserait pas ? Sa polyvalence dans le fait qu’il était doué dans tous les domaines, en plus de l’héritage qu’il nous a laissé, nous paraissait un choix parfait pour avoir de nombreuses ressources numériques à étudier et ce, du point de vue international aussi.

Il était difficile d’imaginer la quantité de travail que nous demanderait alors le blog. Bien qu’un autre d’entre nous était très à l’aise avec la manipulation, la navigation sur internet et la création de site web, aucun de nous n’avait en réalité écrit un article de blog, d’autant plus un article de type universitaire. Nous étions alors confrontés à de nombreux widgets, des copyrights à respecter… Beaucoup de choses qui nous paraissaient jusqu’alors pas indispensables, bien que l’on soit habitués à restituer nos sources dans nos travaux en histoire de l’art.

Au début, nous voulions axer nos recherches sur la comparaison entre les travaux et inventions de Léonard avec les inventions plus modernes, de son époque jusqu’à la notre. Au final, les ressources que nous avons trouvées étaient si variées et nombreuses que notre sujet s’est élargi au génie et inventions de Léonard en général (en minimisant les sujets picturaux cependant, car nous voulions appuyer sur sa scientificité plus que sur son art, déjà bien connu).

Flickr a été clairement l’outil le plus simple à utiliser pour nous, cependant c’est celui qui nous a demandé le plus de temps. Trouver une image sur internet est en soit d’une grande simplicité. Il est beaucoup plus compliqué d’obtenir des images tirées de sites officiels (par exemple le musée d’où peut être tiré un tableau) pour respecter les copyright. Bien que Google Images nous permet de retrouver les sources d’une image à partir de son lien URL, les sources quant à elles sont rarement officielles et n’indiquent quasiment jamais le copyright et les réelles sources d’une image. Ce fut parfois un jeu de piste long, fastidieux, surtout quand les sites officiels et institutionnels ne souhaitent pas référer leurs images sur Google et qu’il faut aller les chercher manuellement.

Delicious n’a pas été un outil indispensable en soit, il aurait certainement plus utile sur un travail de plus long terme. Nous reconnaissions cependant son côté très pratique pour ne pas perdre nos liens, parfois trouvés par hasard, et créer des marques-pages organisés et taggés.

Netvibes a été quant à lui certainement le moins utilisé. D’abord pour sa prise en main difficile à comprendre et les flux RSS souvent absents sur les ressources numériques que nous analysions dans notre blog. Il est certainement plus utile pour un travail personnel et non lorsque c’est un groupe de plusieurs personnes qui gère un blog. Nous étions assez déçus de ne trouver que des flux RSS très généraux et que nos ressources plus précises sur Léonard et ses inventions n’en aient pas. Encore une fois, il est certainement très utile pour des travaux de recherches sur le long terme. Malheureusement, nous ne travaillons sur notre blog que depuis deux ou trois mois et n’avons pas eu le temps de voir des actualités utiles sur notre dashboard.

La recherche de ressources numériques pour la rédaction d’articles a été extrêmement enrichissant. En effet, nous avions la chance d’avoir un sujet qui passionne énormément de monde et ce depuis des siècles. Amateur, professionnel, institution, association… Nous avions l’embarras du choix, bien que nous avons essayé de favoriser les sites institutionnels. Ce qui nous a passionné le plus ont été les reconstitutions taille réelle de ses inventions mais aussi les travaux de numérisation des codex fournis par des grandes bibliothèques ou musées. Ce genre de ressources est vraiment encourageant pour des gens qui souhaiteraient faire de la recherche sur Léonard de Vinci ou son contexte.  Les codex sont une source infinie de l’époque de Léonard, parlant autant d’innovation, que d’économie ou de grammaire. Il est dommage que notre travail s’arrête ici. Bien que ce blog nous a demandé une quantité de travail vraiment très grande, en parallèle de nos études, cela a été vraiment enrichissant de découvrir autant de choses nouvelles sur un personnage pourtant bien connu, tout en apprenant les bases d’un blog et la manipulation de nouveaux outils numériques pour le compléter et nous aider dans notre tâche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s